L’évolution du taux du livret A

L’Encours des Livrets A et des LDDS* en France

Mes chers investisseurs, l’équipe d’Aquilogia Patrimoine est heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour vous parler d’un sujet qui fait débat : l’augmentation du taux du Livret A.
En 2022, l’encours des Livrets A et des *Livrets de Développement Durable et Solidaire en France a connu une croissance de 40 milliards d’euros, selon une annonce récente de la Caisse des dépôts.

Cette hausse significative peut être attribuée à plusieurs facteurs, notamment le relèvement du taux du Livret A qui a été doublé à deux reprises et se situe actuellement à 2%. De plus, le taux est porté à 3% le 1er février 2023, ce qui devrait encourager encore plus les dépôts sur ces livrets.

Des produits d’épargne populaires

Les Livrets A et les LDDS sont des produits d’épargne populaires en France, appréciés pour leur sécurité et leur liquidité. Ils sont également un moyen pour les consommateurs français de faire fructifier leur argent à court terme, sans prendre de risques sur les marchés financiers.

Le taux de rémunération du Livret A est déterminé par le gouvernement français, et est conçu pour être supérieur au taux d’inflation, ce qui en fait un choix attrayant pour les épargnants.

Livret A VS inflation

Aujourd’hui, cela n’est plus du tout vrai dans la conjoncture actuelle, car il est important de noter que les revalorisations du taux des livrets restent inférieures au niveau de l’inflation en France, qui continue de sévir. Cela signifie que les consommateurs français perdent encore de la valeur réelle de leur argent en raison de l’inflation.

En d’autres termes, l’argent déposé sur un Livret A ne rapporte pas suffisamment pour compenser la perte de pouvoir d’achat due à l’inflation. Cela peut entrainer des conséquences négatives pour les épargnants qui cherchent à maintenir leur niveau de vie à long terme en investissant dans des produits financiers.

Une épargne restreinte sur Livret A

Les Livrets A et les LDDS sont soumis à des conditions de plafonds, actuellement fixés à 22 950€ pour le Livret A et à 12 000€ pour le LDDS, ainsi qu’à des conditions de planchers qui peuvent limiter la capacité des épargnants à déposer des montants importants.

Bien que ces plafonds puissent être levés par le gouvernement français en cas de besoin, cela ne résout pas le problème de l’inadéquation entre le taux du Livret A et l’inflation.

Faut-il rompre avec le Livret A ?

En conclusion, bien que la croissance de l’encours des Livrets A et des LDDS en France en 2022 montre leur popularité auprès des consommateurs français, leur rentabilité reste incertaine en raison de l’écart entre le taux de ces produits d’épargne et l’inflation en France à savoir une inflation d’environ 6% en 2022.

Les épargnants peuvent envisager d’autres options d’investissement qui offrent des taux de rendement plus élevés, mais il est important de comprendre les risques associés à ces produits financiers avant de faire un choix.

 

En vous adressant à l’un de nos conseiller spécialisé en gestion de patrimoine, vous pourrez être aiguillé en fonction de vos objectifs afin de sélectionner les meilleurs produits de placements.

N’hésitez pas à prendre contact avec nos experts en investissement au numéro suivant : 05 57 83 76 21.