Préparer sa retraite en toute sérénité : PER, Assurance-vie, Immobilier?

Tous les professionnels de la gestion patrimoniale vous le diront, pour bien préparer sa retraite, il faut an-ti-ci-per ! En effet, une pension de retraite correspond peu ou prou à la moitié de votre dernier salaire, si vous avez cotisé un nombre de trimestres suffisant. Pour profiter d’un complément de revenus après votre vie professionnelle, il est indispensable de commencer à épargner au plus tôt, dès 40 ans si possible.

LE PER pour préparer sa retraite

Le Plan Épargne Retraite (PER) est désormais le placement unique spécifiquement dédié à la préparation de la retraite. Depuis octobre 2020, les Perp, Perco, Corem, contrats Madelin et articles 83 ne sont plus commercialisés. La Loi Pacte a aplani les différences entre les anciens supports d’épargne retraite, pour permettre à chaque Français d’investir au sein d’un seul et même placement pendant toute leur carrière, quels que soient les éventuels changements de statuts (entrepreneuriat, salariat, fonctionnariat…).

Le PER peut contenir 3 compartiments : le premier est abondé par vos versements à titre individuel, le deuxième et troisième par des versements à titre collectif (via votre employeur par exemple) facultatifs d’une part et obligatoires d’autre part. Les transferts entre ces trois « poches » sont facilités.

Le PER permet également une sortie en capital (ou sous forme de rente viagère comme les anciens contrats d’épargne retraite).

A savoir : En 2022, les transferts de votre contrat d’assurance vie (détenu depuis plus de 8 ans) vers votre PER bénéficient d’un abattement fiscal doublé (soit 9 200 euros pour un célibataire et 18 400 euros pour un couple). Pour cela, vous devez effectuer ces retraits (aussi appelés « rachats ») sur votre contrat d’assurance vie avant le 31 décembre, être âgé de moins de 57 ans (soit 5 ans avant l’âge légal de départ à la retraite).

L’Assurance-Vie pour préparer sa retraite

Placement préféré des Français, l’assurance vie est souvent utilisée par les épargnants pour se constituer un capital pour leur retraite.

Ces deux placements sont complémentaires et sont à envisager dans le cadre d’une stratégie patrimoniale globale et évolutive, selon votre situation personnelle et votre âge.

Il est possible d’ouvrir à vos enfants, dès leur naissance, un contrat d’assurance vie ou un PER. Vous y versez, par exemple, leurs étrennes. En tant que représentant légal, vous conservez la gestion du contrat jusqu’à leur majorité. Avec le PER, votre enfant majeur pourra utiliser les fonds versés uniquement dans les cas de déblocage anticipé prévus par la loi (achat de la résidence principale notamment). De quoi rassurer les parents désireux de verrouiller la capacité de leur enfant à gérer seul ses placements dès l’âge de 18 ans !

L’immobilier pour préparer sa retraite

Les Français font également confiance aux placements immobiliers pour préparer leur retraite. Ainsi, 7 seniors sur 10 sont propriétaires de leur résidence principale, selon l’Insee. C’est beaucoup par rapport aux pays anglo-saxons de l’Union européenne (Allemagne, Autriche, Royaume-Uni, Norvège, Danemark, Suisse…) où moins d’un senior sur deux est propriétaire de sa résidence principale. Un des objectifs exprimés par les investisseurs est de limiter leurs dépenses au moment de la retraite. Cependant, l’immobilier peut également générer des revenus complémentaires. De nombreuses options existent : immobilier géré, immobilier locatif, investissement en pierre-papier, en achetant des parts d’une Société Civile de Placement immobilier (SCPI), par exemple…

Si la préparation de votre retraite retient votre attention, n’hésitez pas mes chers investisseurs et contactez un conseiller Aquilogia Patrimoine qui saura vous guider vers la meilleure option en fonction de votre profil et de vos objectifs. A très bientôt!