Assurance vie : produit d’épargne

Assurance vie : comment fonctionne une assurance-vie ?

Mes chers investisseurs, je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour vous parler d’un sujet que j’affectionne particulièrement : l’assurance vie ! Qu’est-ce qu’une assurance vie ? Comment fonctionne-t-elle ? Tant de questions auxquelles je vais essayer de vous apporter des réponses claires et précises pour ce produit phare en gestion de patrimoine.
Commençons par détruire une idée reçue : il ne s’agit pas d’une assurance (comme son nom pourrait nous le faire croire), mais bien d’un produit d’épargne.

Je vais vous présenter tout au long de cet article, les différents avantages fiscaux et financiers dont vous pouvez bénéficier grâce à l’assurance vie.

Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

Quel que soit le but recherché, un compte d’assurance-vie permet de constituer ou faire fructifier un capital. Il est possible de souscrire un ou plusieurs comptes d’assurance vie. Au-delà du placement initial, il est possible d’effectuer des versements, réguliers ou non, sans limites de montant. Aussi, même si fiscalement, il est plus intéressant d’épargner pendant au moins huit ans, le souscripteur peut à tout moment récupérer son capital.

Comment fonctionne une assurance vie, et dans quel cas ?

Pour souscrire à une assurance-vie, il est demandé de désigner un ou plusieurs bénéficiaires en cas de décès (cette clause est modifiable à volonté et peut désigner n’importe qui : un membre de votre famille, une connaissance ou encore une association, par exemple).

Un montant minimum pour le versement initial vous sera demandé. Il n’y a en revanche aucun montant maximum pour ce compte (contrairement à un compte épargne classique).

Il y a plusieurs types de contrats : le contrat en euros, le contrat en unités de compte et le contrat multisupports (retrouvez plus d’informations sur les différents contrats en cliquant ici).

Lorsque vous effectuez un rachat (c’est-à-dire un retrait), vous n’êtes imposé que sur une fraction de votre rachat. En effet, votre rachat est composé pour partie de capital et pour partie d’intérêts et seuls les intérêts sont imposables. Il faut cependant prendre en compte le délai de rachat, qui peut aller d’une à deux semaines (un contrat devra être signé pour chaque demande de retrait).

Un outil d’épargne avantageux

La fiscalité est dégressive dans le temps. Ainsi, au bout de 8 ans, vous pouvez retirer jusqu’à 4 600 € d’intérêts par an (ou 9 200 € pour un couple), sans aucun impôt, si ce n’est les prélèvements sociaux (CSG, CRDS, …) auxquels tous les revenus de placement sont soumis.

Lors de la transmission, les sommes versées avant 70 ans par l’assureur au(x) bénéficiaire(s) d’un montant inférieur à 152 500 € sont défiscalisés.
Au-delà, elles sont soumises à un prélèvement forfaitaire spécifique de 20% jusqu’à 700 000 € et sont taxées à 31,25% au-delà de cette somme (hors conjoint/partenaire pacsé survivant et souscripteur dont le domicile fiscal est hors de France au moment de la signature du contrat).

Les primes versées après 70 ans sont soumises aux droits de succession pour la fraction supérieure à 30 500 € pour l’ensemble des contrats détenus par le souscripteur, et quel que soit le nombre des bénéficiaires. Chaque bénéficiaire profitera de cet abattement au prorata de sa part et sera donc imposé au prorata des sommes reçues et en fonction de son lien de parenté avec le défunt.

L’assurance vie est un véritable outil de préparation à la retraite. En effet, le capital constitué durant la phase d’épargne, peut servir de complément de retraite sous forme de rachat programmé, ou de rente. (Pour en savoir plus sur les différents outils de préparation à la retraite, c’est par ici.)

L’assurance-vie, avantages et inconvénients

Les avantages

  • Liberté et Souplesse du placement,
  • Fiscalité privilégiée,
  • Une Transmission Optimale ! Grâce à l’assurance vie, vous allez pouvoir transmettre à la personne de votre choix jusqu’à 152 500 € sans aucun impôt,
  • Une performance sur mesure : choix des fonds, performance adaptable en fonction de vos objectifs,
  • Des conseils personnalisés.

Les inconvénients

  • Délais de rachat,
  • Fiscalité plus intéressante à partir de 8 ans,
  • Divers frais (entrée, gestion, sortie, etc.),
  • Rendement et capital non garanti (pour les fonds en unités de compte).

Conclusion

Au travers de l’assurance-vie, vous allez pouvoir vous constituer un patrimoine financier rentable et disponible, dans un cadre fiscal avantageux. Que le but soit de transmettre ce patrimoine, de transmettre une PME familiale ou tout simplement de préparer votre retraite, l’assurance-vie reste un outil avantageux et adapté à vos objectifs.

Bonne semaine à vous !