Pouvoir d’achat & inflation

Chers investisseurs, en cette fin de semaine nous allons faire un zoom sur un sujet que nous adorons aborder : l’inflation et le pouvoir d’achat. Véritable point névralgique de notre économie, les ménages européens subissent de plein fouet une hausse de l’inflation qui atteint les 5% au mois de décembre.

Quelles en sont les causes ? Les conséquences pour notre quotidien ? Quelles actions la BCE (Banque Centrale Européenne) pense mettre en place ? Nous allons décortiquer ces différentes questions.

Actuellement le taux d’inflation sur la zone européenne est au plus haut depuis 25 ans, en France on atteint un taux proche des 2.8% (depuis 2008 on n’avait pas connu un taux aussi élevé). Même si la BCE ne prévoit pas d’augmenter ses taux directeurs d’ici 2022 (pour retrouver le rôle de la BCE, cliquez ici), une décroissance de l’inflation n’est pas à prévoir immédiatement. Depuis 2020 la pandémie et la politique du « quoi qu’il en coûte » pèsent lourd dans la balance et creusent l’endettement des pays européens. La BCE a mis un place un programme de soutien pour les Etats avec un rachat massif de dettes. Un dispositif qui ne pourra pas rester éternellement en vigueur malgré une forte inflation et un pouvoir d’achat amoindri pour la zone européenne.

Le taux d’inflation que nous connaissons est intrinsèquement lié à la crise sanitaire, c’est même le contre coup direct de la COVID19. Il en résulte de l’augmentation des prix de l’énergie mais aussi des biens de consommation, produits manufacturés et des services. Comment cela se traduit-il pour le pouvoir d’achat des ménages ?

Si les prix de production augmentent, inéluctablement cela se répercute sur notre pouvoir d’achat. Comme réponse aux besoins émergents des ménages, l’Etat a mis en place courant décembre une prime inflation d’un montant de 100 € pour les personnes percevant un salaire inférieur à 2 000 € net par mois.  Les conséquences de l’inflation et de la baisse de notre pouvoir d’achat sont palpables, de nombreuses familles sont désormais plus attentives aux prix des biens et services. Le sujet reste sensible car les salaires eux n’augmentent pas de la même façon.

Même si la BCE ne prévoit pas de changer sa politique de direction, l’inflation reste présente et il faut s’attendre à ne pas la voir décroître avant fin 2022.

De l’autre côté de l’Atlantique, aux Etats-Unis, l’inflation atteint un nouveau record inédit de 7%. Malheureusement pour le président Joe Biden c’est un véritable fléau puisque les salaires ne suivent pas et que le pouvoir d’achat, lui diminue. Les Etats-Unis peuvent être réputés pour « l’American Dreams » ou le fameux mythe du self-made-man. Mais si l’on regarde par exemple, la couverture sociale ou encore les droits/protections des salariés, coût des études ce n’est pas le même débat (pas de sécurité sociale donc non-remboursement des frais médicaux). En l’occurrence, les répercussions sont lourdes de conséquences pour les citoyens qui doivent restreindre leurs dépenses quotidiennes consécutivement à l’inflation et au pouvoir d’achat en baisse. Les prix de l’essence ont par exemple augmenté de moitié à l’instar des prix des loyers, des véhicules neufs, des transports ainsi que de l’alimentation.

Chez nos confères Anglais, c’est la même chose, l’inflation connait son taux le plus élevé (5.1%) en 10 ans. Cette augmentation concerne également l’essence, les voitures, les vêtements… Le taux de pauvreté a ainsi doublé en Angleterre pendant la pandémie de COVID19, conséquence de l’inflation et du pouvoir d’achat qui diminue.

Vous l’aurez compris chers investisseurs c’est un début d’année placé sous le signe de l’inflation. Cependant nous pouvons toujours compter sur notre BCE pour stabiliser les choses. Pour rappel elle tente de maintenir un taux avoisinant les 2%. C’est aussi le bon moment pour emprunter car grâce à elle, nous sommes face à des taux historiquement bas. De surcroît, si vous souhaitez protéger vos proches et vous-même, une des meilleures solutions reste l’épargne. Nous sommes en mesure de vous proposer des placements adaptés à vos objectifs, qui peuvent vous octroyer des revenus complémentaires par exemple. L’épargne permet de se prémunir contre la baisse du pouvoir d’achat et de contrer l’inflation.

Restez acteurs de votre patrimoine, vous serez d’autant plus contents d’en récolter les fruits !

Bonne semaine à tous