Préparer sa retraite financièrement à Bordeaux

Chers investisseurs, nous allons parler retraite et plus précisément : préparer sa retraite financièrement à Bordeaux. Oui c’est un sujet que je reprends régulièrement et que j’ai plaisir à partager avec vous pour plusieurs raisons. Premièrement, nous serons tous un jour à la retraite, c’est donc un sujet à vocation générale qui touche tous les investisseurs. Deuxièmement, vous n’êtes certainement pas sans savoir que la réforme des retraites est au cœur du débat politique. La réélection de notre président Emmanuel Macron nous confirme bien que ce n’est plus uniquement dans un registre hypothétique qu’il faut l’envisager. Cette réforme, elle va arriver, c’est certain.

Commençons par un peu d’histoire, essayons de comprendre pourquoi le système actuel est dans une impasse. C’est finalement cette impasse qui encourage le gouvernement à réformer le système et éviter la faillite. Figurez-vous que notre modèle n’est pas autant en déficit qu’il semble y paraître puisqu’en 2018 (il n’y a donc pas si longtemps que ça), nous tendions presque vers un équilibre avec un déficit avoisinant les 2.9 milliards d’euros (soit 0.1% du PIB). Pourquoi ? Car ce n’est pas la première fois que les politiques s’intéressent aux retraites et nous avons déjà été confrontés à des réformes successives ces dernières décennies.

Quelles sont donc les principales problématiques auxquelles nous sommes actuellement confrontées ?

Il faut tout d’abord parler du vieillissement de la population qui est un des points névralgiques de la nécessité de réformer les retraites. Notre système médical est de plus en plus performant, les conditions de vie sont meilleures qu’il y a quelques années (culte de l’alimentation healthy, démocratisation des salles de sport à bas coût…), tous ces facteurs entraînent inéluctablement un allongement de la durée de vie. Cependant, même si c’est aussi à envisager d’un point de vue positif, le revers de la médaille est tout autre. Je m’explique, pour que nos retraités puissent toucher leurs pensions de retraite chaque mois, ce sont les actifs qui cotisent sur leurs salaires. On parle de système par répartition ou de régime de solidarité intergénérationnelle. En l’occurrence, avec l’allongement de la durée de vie les actifs cotisants sont de moins en moins nombreux face au nombre croissant de retraités. On parle de 1.3 actifs pour 1 retraité d’ici 2070 contre 2 actifs pour 1 retraité au début des années 2000.

Si l’on allonge l’âge de départ à la retraite consécutivement à ce constat, il sera possible à terme de contrebalancer cette évolution démographique qui est défavorable à notre système. Actuellement, l’âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans, selon la volonté de notre président, il prévoit de l’allonger progressivement jusqu’à 64 ans. De surcroît, sa réforme vise aussi dans la continuité de ce qui avait été établie avec la loi PACTE, à simplifier notre système.

Mes chers investisseurs savez vous que notre système actuel ne compte pas moins de 42 régimes ? Comment s’y retrouver et comment préparer sa retraite financièrement à Bordeaux ? Peu sont les personnes qui connaissent les spécificités de chaque régime et leur complexité nécessite souvent l’intervention d’un spécialiste si vous souhaitez connaître les rouages dans le détail. La réforme des retraites vise donc à uniformiser le système actuel en créant un système universel qui à l’inverse du modèle par capitalisation, fonctionnerait exclusivement par point. Il aurait ainsi pour but de corriger les inégalités et être in fine, plus juste et plus solidaire.

Les régimes spéciaux seront ainsi effacés pour laisser place à ce régime universel mais le système par répartition est maintenu. L’âge légal de départ à la retraite comme nous l’avons mentionné plus haut reste fixé (pour le moment à 62 ans) et concernant le mode de calcul de la pension de retraite : cela sera uniquement basé sur l’ensemble de la carrière. Là ou auparavant, pour le secteur privé, la pension de retraite était calculée sur les 25 meilleures années et les 6 derniers mois pour la fonction publique.

La mise en place de cette réforme a été quelque peu bouleversée par la crise de la COVID19, un des premiers objectifs est d’arriver à réduire les inégalités entre les cotisants. En effet, la précarité n’épargne personne et il est d’autant plus difficile de s’en sortir lorsque l’on est à la retraite. Ceci pour différentes raisons telles que les soins médicaux qui peuvent être plus fréquents, ou encore la nécessité de procéder à des aménagements chez soi.

Un minimum de pension va ainsi être mis en en place à hauteur de 85% du smic net.  Le mode de calcul de la pension de réversion va également être modifié afin qu’il permette au conjoint survivant de maintenir son niveau de vie.

C’est un dossier sensible qui soulève de nombreuses polémiques, notamment pour la question du recul de l’âge légal du départ à la retraite. L’équilibre financier du système de retraite est très fragile, selon les estimations du Conseil d’orientation des retraites, le déficit actuel est de 13 milliards d’euros.

Alors quel calendrier pour la réforme des retraites ? Si elle fait couler beaucoup d’encre autant au niveau de la presse que chez les syndicats, notre président compte toujours la mettre en place prochainement.

Pour synthétiser le projet de réforme comprend donc :

  • Un seul régime, une caisse unique
  • Un mode de calcul des cotisations uniformisé
  • Un calcul de la retraite par points
  • Toute votre carrière compte
  • Un âge d’équilibre à la place des trimestres
  • Une pension minimale à 85% du smic net

Dans tous les cas, nous reviendrons vers vous en ce sens dès que nous aurons davantage de nouvelles actualités à vous communiquer. C’est un sujet phare du nouveau quinquennat de notre président et je sais que vous souhaitez tout savoir sur “préparer sa retraite financièrement à Bordeaux”. 

Bon week-end à vous mes chers investisseurs !